Il existe un second isotope fissile de l'uranium, l'uranium-233, mais il a disparu à l'état naturel en raison de sa période de 159 000 ans. Cet isotope ressemble au plutonium-239. Il est formé par capture d'un neutron dans le thorium, qui comme l'uranium, est fertile.