Les craintes exprimées à propos du mauvais état d'entretien et la vétusté de certaines installations sont justifiées. Des travaux de rénovation et de modernisation ont été entrepris, notammant avec l'aide de l'IPSN en France et du GRS en Allemagne. Un exemple en est le réacteur de Temelin en Tchéquie. La remise en marche de ce réacteur, en 2000, après rénovation provoqua un conflit avec l'Autriche voisine.