Contrairement à une opinion répandue, il n'est pas possible de remonter à l'origine d'un cancer individuel sauf en cas de fortes atteintes. Dans le cas de la radioactivité, il faudrait effectuer une étude sur plus de 12 millions et demi de personnes ayant subi une dose supplémentaire de 2.5 mSv pour que l'excès de cancers attendus dépasse la marge d'erreur statistique du nombre de cancers naturels.