Les réacteurs classiques ne sont pas nécessairement le meilleur moyen d'utiliser la fission pour produire de l'électricité. Leur rendement thermique est limité du fait que la température dans le cœur ne dépasse pas 400°C. D'autre part en raison de la résistance des gaines à l'irradiation, il est difficile d'augmenter le « burn-up » (taux de combustion) des matières fissiles donc de les laisser plus de 4 ans en réacteurs pour les brûler entièrement.