Il existe plusieurs projets dans le monde pour ce type de réacteurs : le projet GT-MHR pour brûler le plutonium militaire russe, entre General Atomics (USA), Minatom(Russie), Framatome (France) et Fuji Electrics (Japon) ; le projet PBMR développé en Afrique du Sud avec des concours allemands, anglais et américains ; deux réacteurs expérimentaux au Japon et en Chine. Un réseau de recherche européen, HTR-Technology Network (HTR-TN), mis en œuvre dans le cadre des programmes de recherche et développement de la Commission européenne, a pour objectif de développer les technologies nécessaires à l'industrialisation des HTR en Europe.