Ces impuretés pourraient être comparées, en employant une image à la mode, à des empreintes génétiques.