La masse atomique est aujourd'hui identifiée au nombre total de protons et de neutrons formant le noyau. Marie Curie estima l'erreur qu'elle pouvait commettre sur ce nombre à 1.