Cette excursion de fréquence (donc de puissance) est suffisante pour la mesure. Une descente en fréquence plus basse compliquerait inutilement la remontée pour le cycle suivant. La montée de 300 Hz à 4000 Hz est progressive, pour satisfaire aux contraintes liées à la conception de MASURCA : le réacteur est conçu pour fonctionner en mode critique et il est protégé contre des montées rapides en puissance susceptibles d'être le signe qu'il s'emballe - un doublement de la puissance en moins de 6 secondes provoque un abaissement automatique des barres de contrôle et l'arrêt du réacteur.