Le césium-137 est le radioélément qui contribue le plus à la radioactivité à long terme à Tchernobyl. A Khystym, la majeure partie des radioéléments rejetés dans l'explosion provenait des sédiments restés au fond de la citerne. Le césium - en raison de sa solubilité - s'était retrouvé dans les matières liquides que l'on pompait pour les déverser dans le lac Karachai afain de faire de la place.