Pendant la guerre de 1914, ce précieux gramme fut stocké dans les coffres d'une banque à Bordeaux. Après 1918, il fallut le charme et la diplomatie de Rutherford pour convaincre Marie Curie que ce trésor devait quitter son laboratoire pour servir d'étalon.