Les physiciens désignent sous le nom d'effet Compton, la collision d'un photon avec une particule chargée généralement un électron. Quand la particule chargée est beaucoup plus lourde, ce qui est le cas d'un proton, la cinématique de la collision est telle que le photon doit posséder une énergie très élevée pour communiquer un recul tel que celui observé par Frédéric et Irène Joliot-Curie. Dans les années 1930, on ne connaissait pas de sources gamma de 50 millions d'électronvolts. Les énergies des gamma émis par les noyaux sont de l'ordre du million d'électronvolts.