Citons à ce propos, l'opinion de Maurice Tubiana (Directeur honoraire de l'Institut Gustave Roussy, et membre de l'Académie des Sciences et de l'Académie de Médecine) : « La relation linéaire sans seuil implique que chaque lésion évolue de façon autonome et a la même probabilité d'évoluer vers un cancer quels que soient le nombre et le type de lésions dans la même cellule et les cellules avoisinantes. Cette hypothèse est contredite par des données biologiques et épidémiologiques : elle peut donner une limite supérieure du risque mais dans l'immense majorité des cas elle le surestime grandement ». (Extrait de « Les problèmes actuels et l'évolution des connaissances au cours de cette dernière décennie », compte-rendu du colloque « Dosimétrie du patient dans les applications diagnostiques des rayonnements ionisants », publié aux Editions Nucléon, Paris, mars 2000).