Sauf pour les très fortes doses. Il y a aussi, l'exception des cancers de la thyroïde dont ont été victimes les enfants et adolescents dans la région de Tchernobyl, car de tels cancers sont inhabituels. Avec les progrès de la biologie et de la génétique, il sera peut être possible de disposer un jour de signatures sur l'origine des cancers.