Les réacteurs français ont d'abord utilisé du gaz carbonique sous pression.