Ce chiffre reprend le résultat d'analyses récentes rassemblant plusieurs expériences passées. Il en ressortirait l'absence d'augmentation des cancers chez l'animal pour des doses inférieures à 100 mSv, ainsi qu'une influence très forte et pénalisante d'un débit de dose élevé(D'après, Maurice Tubiana, « L'Effet des faibles doses », le dossier du Nucléaire, La Jaune et la Rouge, nov/2001).