« Les agressions dues aux rayonnements ne sont qu'une source parmi d'autres. Le métabolisme normal d'une cellule provoque la formation de radicaux libres. Ceux-ci causent, chaque jour, environ 17 000 lésions dont 10 000 cassures de l'un des deux brins d'une molécule d'ADN et 8 cassures de deux brins. En comparaison, une dose importante de 1 gray provoque dans chaque cellule, 1000 ruptures de l'un des brins et 40 ruptures des deux brins mais concentrées dans l'espace et le temps. Les cassures d'un seul brin sont facilement réparées car la cellule prend comme modèle le brin intact. La réparation des cassures de deux brins est beaucoup plus difficile puisque les deux brins sont lésés ». (D'après, Maurice Tubiana, « L'Effet des faibles doses », le dossier du Nucléaire, La Jaune et la Rouge, nov/2001).