Un programme avec moins de possibilités a été cependant maintenu au niveau français : des recherches se poursuivent sur le petit réacteur Phénix, précurseur de Superphenix.