Ainsi les membres de La famille de l'uranium-238 comptent 4n+2 nucléons, alors que ceux des familles de l'uranium-235 et du Thorium-232 en comptent 4n+3 et 4n. Il existe en principe une quatrième famille du type 4n+1, mais son ancêtre, le Neptunium-237, a une vie relativement « courte » de 2,14 millions d'années. Cette famille a eu amplement le temps de disparaître après la nucléo-synthèse du Neptunium-237 au sein des étoiles précurseurs de notre Soleil.