Il faut que la roche ne contienne pas d'argon au moment de sa formation, et ne laisse pas s'échapper le gaz de l'échantillon. La méthode s'applique aux feldspaths, et micas que l'on trouve dans les roches volcaniques.