D'autres neutrons contribuent à la réactivité globale du réacteur, ce sont les neutrons retardés. Ceux-ci sont émis lors de la décroissance radioactive de certains produits de fission, que l'on appelle les précurseurs. Le « retard » d'émission dépend de la durée de vie de ces précurseurs qui va de la dizaine de millisecondes à la minute. Le même dispositif permet de mesurer la réactivité retardée, mais maintenant avec des échelles de temps de l'ordre de 200 secondes au lieu de microsecondes pour les neutrons prompts. Les mesures de la fraction de neutrons retardés par rapport au nombre total de neutrons ont donné 0,0032, ce qui est en accord avec la valeur attendue pour le combustible utilisé.