L'administration Bush, par la voix du Secrétaire à l'Energie Spencer Abraham, a en effet annoncé la décision des Etats-Unis de recycler la totalité des excédents sous forme de combustible MOX (mélange d'oxydes d'uranium et de plutonium). Une fois transformé en combustible, le plutonium sera « brûlé » dans des réacteurs nucléaires civils appartenant à l'électricien Duke Power. Il s'agit d'une révision de la politique du gouvernement américain en matière de gestion de ses excédents de plutonium militaire dans le cadre de l'application des accords internationaux de désarmement nucléaire. Les travaux devraient débuter au cours de l'année 2004.