La présence de cet isotope du césium est une signature de l'accident de Tchernobyl. Formé dans un réacteur, par capture de neutrons lents, il n'est pas présent dans les retombées de bombes atomiques.