Dans le cadre de l’axe 1, le Groupement de recherches (GDR) PARIS a succédé en 2003 à un autre GDR, PRACTIS. Ce GDR a particulièrement étudié la cinétique de la séparation qui nous intéresse ici ainsi que le retraitement dans les réacteurs à sels fondus. Sur l’axe 2 du stockage géologique, il a centré une partie de son activité sur la physico-chimie aux interfaces, sur la modélisation des échanges d’espèces chimiques entre solutions et surfaces minérales.