Il s'agit d'une vision simplifiée qui date de l'origine de la physique nucléaire et qui nous suffira ici. En réalité, les recherches récentes montrent que certains noyaux s'éloignent beaucoup de ce modèle. Les noyaux peuvent avoir la forme d'un ballon de rugby, d'une poire, ou comme le lithium-11 ressembler à une molécule d'eau (cf. Ph. Chomaz : Faut-il réinventer la physique nucléaire, La recherche, octobre 2000).