La loi confirme l'interdiction de stocker en France des déchets nucléaires étrangers, lesquels ne pourront être introduits en France qu'à des fins de traitement ou de recherche