Il faudrait comptabiliser dans la part du militaire, les pertes d'armes nucléaires lors d'un transport aérien: 14 en tout, dont les plus connus sont celles survenues en 1966 à Palomares (Espagne) et en 1968 à Thulé au Groenland, avec rejet de plutonium-239. Des armes et réacteurs ont été également perdus en mer (48 armes et 11 réacteurs enregistrés). Le risque est radioactif est minime dans le cas des armes à uranium.