Influence de la nature du rayonnement
L’évaluation de la dose biologique prend également en compte la « pondération radiologique » , c’est-à-dire la nocivité des rayonnements responsables d’une exposition interne. Il existe une hiérarchie dans cette nocivité. Absorbés ou inhalés, les neutrons ou les particules alpha sont estimés beaucoup plus dangereux que les électrons et photons gamma. Comme la « pondération tissulaire », la « pondération radiologique » intervient dans le calcul du facteur de dose.
IN2P3