Les éléments radioactifs de Tchernobyl
La grande majorité des éléments radioactifs relâchés à Tchernobyl sont à courte période. Très actifs et dangereux lors de la catastrophe, comme l'iode-131, ils ont rapidement disparu. Les éléments qui subsistent 15 ans après l'accident, comme le césium-137 et le strontium-90, ne représentent que 1 % des rejets initiaux. Ils sont beaucoup moins radioactifs, mais leurs effets ne diminuent que lentement avec le temps. La part des radioéléments dont la période dépasse 50 ans est de 0,001 %.
IPSN