Particules chargées
Ce cliché de « chambres à bulles » montre des particules chargées déposant leur énergie progressivement le long de leur trajectoire. Les chambres à bulles étaient de grands détecteurs que l'on plaçait dans les années 1960-70 sur le trajet des particules de très haute énergie produites par des accélérateurs. Ce cliché montre l'annihilation due à la collision d'un antiproton arrivant à gauche et d'un proton cible de l'hydrogène liquide qui remplit la chambre. L'antiproton et les 8 particules produites par l'annihilation ionisent le long de leur trajectoire l'hydrogène liquide. L'échauffement qui en résulte est à l'origine de bulles photographiées alors qu'elles sont encore microscopiques.
DR