Principe de la protonthérapie
La figure montre l'avantage d'utiliser des protons plutôt que des rayons gamma ou X quand un tissu sensible (A) est situé derrière la tumeur située en B. L'absorption des rayons est progressive, si bien que l'irradiation touche aussi le tissu sensible. Au contraire, les protons s'arrêtent à une certaine profondeur pour une énergie donnée et déposent le maximum d'énergie en fin de parcours. Les protons étant délivrés par un accélérateur, on peut régler leur direction et leur énergie pour que le pouvoir destructeur soit maximum dans la tumeur et épargne l'organe sensible situé derrière.
IN2P3