Prédominance de l'effet Compton
Pour se protéger des gamma il faut les faire interagir avec la matière qui sert d'écran. La figure montre comment varie avec l'énergie la probabilité d'interaction des photons, pour le carbone (à gauche) et le plomb (à droite). Cette probabilité, appelée encore section efficace, variant de plus de six ordres de grandeur en entre 100 et 10 millions d'électronvolts (MeV), il a fallu utiliser des échelles logarithmiques. On voit que pour le carbone, l'effet Compton est le mécanisme d'interaction qui prédomine dans le domaine des photons gamma émis par les noyaux (de 0,01 à 2 MeV). On voit aussi que des noyaux lourds comme le plomb arrêtent beaucoup efficacement les gamma que des noyaux légers comme le carbone.
IN2P3