Ménager les ressources
Les réserves spéculatives d'uranium naturel sont estimées sur ce diagramme à 16 millions de tonnes. Dans le cas d'un développement de l'énergie nucléaire basée sur la fission de l'uranium, les ressources seraient épuisées vers 2060 si l'on maintient l'option dite de « cycle ouvert » de réacteurs à eau légère où l'uranium ne passe qu'une seule fois en réacteur (« Once through » ). Si des réacteurs rapides régénérateurs basés sur le cycle du combustible U-Pu sont introduits à partir de 2030, ce développement serait assuré sans épuiser les ressources. Si cette introduction se fait vers 2050, on retarderait seulement l'épuisement (Source : Gen. IV roadmap, 2002).
IN2P3