Evacuation de la chaleur dans un réacteur HTR
Evolution de la température du combustible en fonction du temps, dans la situation accidentelle grave de perte du refroidissement du cœur. Même sans intervention, par le seul effet de la conduction thermique ( évacuation au sol), la température est maintenue en dessous du seuil critique de 1600° C, pris comme objectif. De plus, l’inertie thermique du réacteur, due à la masse de graphite du modérateur, est considérable. La température évolue donc lentement (quelques jours), ce qui laisse le temps de réagir et de prendre les mesures adéquates.
Framatome ou General atomics