Plus de sécurité
C'est l'existence de neutrons produits avec un retard de quelques minutes qui rend possible le contrôle d'un réacteur classique. Ce délai donne le temps d'actionner des barres d'absorption de neutrons et donc de piloter le système. Pour un réacteur qui fonctionne en régime critique, la fraction des neutrons retardés est une mesure de la marge de sécurité. Cette marge est environ de 0,65 % pour un REP et de 0,4 % pour un système tel que Super-Phenix. La marge pour un « Amplificateur d'Energie » est non seulement plus importante, mais elle n'est pas tributaire des neutrons retardés. Cette marge est de 2% (trois fois supérieure) pour un choix de criticité de 0,98. C'est une caractéristique intrinsèque du système qui tient à la composition du combustible et ne dépend pas de la position de barres de contrôle. (Source J.P.Revol)
IN2P3