La résolution de l'énigme
C'est Wolfgang Pauli qui résolut l'énigme de l'énergie manquante, en proposant l'existence d'une troisième particule échappant à la détection : le neutrino. Reprenant l'exemple de la désintégration bêta du bismuth-210, on a choisi ici la configuration où le noyau de recul, l'électron et le neutrino possèdent une quantité de mouvement égale. Le noyau de recul étant 400 000 fois plus lourd que l'électron, il emporte une énergie négligeable. Le reste se partage entre l'électron et le neutrino, représenté comme une particule fantôme : il fallut un quart de siècle pour qu'une première expérience prouve son existence.
IN2P3/Musée Curie