La multiplication des fissions dans un réacteur sous-critique
L'évolution d'une réaction en chaîne sous-critique se compare à celle d'une population qui se renouvellerait incomplètement. Par exemple, pour un taux de renouvellement de 98 %, une population initiale de 100 personnes tombe à 98 au bout d'une génération et ainsi de suite. Quand au bout d'un temps très long, la population restante se retrouve éteinte, chacun des 100 ancêtres initiaux a engendré en moyenne 49 descendants, toutes générations confondues. En appliquant ce raisonnement à la chaîne de fissions déclenchées par une fission primaire, chaque fission initiale aboutit au total à 50 fissions dans le cas d'une criticité de 0,98.
IN2P3