La part dominante du médical
La répartition des principales sources d'exposition naturelles et artificielles dans les pays développés montre la prédominance du médical dans les expositions dues à l'homme. La contribution du non médical est due pour une part aux rayons X émis par les écrans des téléviseurs ou ordinateurs, aux radiations émises par les détecteurs de fumée, les cadrans lumineux, et aux retombées du nucléaire (essais atomiques, exploitation des centrales, Tchernobyl). En Europe de l'Ouest, les retombées du nucléaire représentent moins de 1% du total. (Source : UNSCEAR.)
Jean-Marc Faday (CNRS/Images-Média)