Vers la maîtrise de l'inventaire du plutonium...
En améliorant les combustibles, on peut réduire considérablement l'accumulation du plutonium et des actinides par rapport au « cycle ouvert » où le combustible irradié non retraité est considéré comme déchet. Une solution consisterait à brûler le plutonium et les actinides produits par des REP dans des réacteurs à neutrons rapides. Une autre solution consisterait à recycler plutonium et actinides dans des réacteurs REP avec un combustible de type MIX. Dans l'hypothèse où le parc de réacteurs conserverait sa puissance électrique actuelle de 60 GW, on diviserait par 5 l'inventaire de plutonium à l'échéance d'un siècle par rapport au cycle ouvert. (Source de données : Clefs CEA)
IN2P3