Evolution du volume du combustible irradié
Les Etats-Unis, depuis le président Carter, se sont faits l'avocat d'un passage unique en réacteur (Once-Through), le combustible irradié étant considéré comme déchet avec l'uranium et le plutonium qu'il contient. Cette option, présentée comme économique et la moins proliférante, a été récemment remise en cause aux USA par 6 laboratoires prestigieux dont Oak Ridge et Los Alamos. Elle est incompatible avec la génération IV. Sa généralisation aboutirait à une explosion de la masse des déchets, alors que retraiter et recycler le combustible avec des réacteurs rapides, en réduirait dramatiquement le volume (Source : Gen. IV roadmap, 2002).
IN2P3