Site de Bushehr
Le premier réacteur iranien de Bushehr est complet à près de 85 % quand survient en 1979 la révolution islamique. Un moment abandonné, le site est bombardé à plusieurs reprises entre 1984 et 1988 par les avions de Saddam Hussein. Après la mort de l' Ayatollah Khomeyni en 1989, Siemens n'obtient pas les licences d'exportation nécessaires et ne peut terminer le réacteur. Trente ans après le début de sa construction en 1974, la première unité n'est toujours pas achevée bien que le projet est été repris en 1995 sous la forme d'un réacteur du type VVER-1000 logé dans la même enceinte (Source GlobalSecurity.org).
IN2P3