Doses fortes et moyennes
L'unité de dose, le sievert, apparaît une dose forte en regard de ces quelques exemples d'expositions considérées comme fortes et moyennes. La plus forte dose représentée ici - 20 Sv - est celle subie par l'un des deux ouvriers de Tokaïmura qui a reçu 4 fois la dose mortelle. Les survivants d'Hiroshima ont été exposés à doses variables, allant de quelques millisieverts(mSv) à 500 mSv. En moyenne, les liquidateurs de Tchernobyl ont reçu environ 100 mSv. Le groupe de « pompiers » le plus exposé a reçu 250 mSv en moyenne, et 163 personnes ont été exposées à plus de 1 Sv.
IN2P3