Relation doses-effets
Dans le domaine des irradiations faibles et moyennes, les effets des radiations, soumis aux lois du hasard, sont trop incertains pour être mesurés. Pour remédier à ce manque de données, la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR) fait l'hypothèse que l'effet reste en proportion de la dose. La relation se réduit à une droite issue de l'origine et passant au plus près de données expérimentales, elles même affectées d'erreurs importantes. On en déduit un taux de 5 % de cancers mortels induits par des radiations par sievert absorbé. Cette prédiction incertaine pourrait être pessimiste pour les expositions courantes qui relèvent des faibles doses. Une échelle logarithmique est nécessaire pour représenter doses et effets sur plusieurs ordres de grandeur.
IN2P3