Sur cette vue aérienne de la centrale de Paluel en Haute Normandie, on aperçoit les quatre dômes des tranches de la centrale. Les bâtiments sensibles occupent une très petite surface environ 20 000 mètres carrés comparés aux 550 000 kilomètres carrés de la France. Si l'on exclut les actes de guerre, la probabilité de chute d'un avion sur ces bâtiments est extrêmement faible surtout s'ils sont construits loin des zones d'approche et des pistes d'atterrissage des aéroports.
EDF/Marc Morceau