Evolution de la chaleur résiduelle
L'évolution du dégagement de chaleur durant les premiers instants montre que ce sont les désintégrations des produits de fission radioactifs qui sont principalement responsables de la chaleur dégagée après l'arrêt du réacteur. On remarquera, durant les cent premières secondes, la chaleur dégagée par des fissions dues à des neutrons retardataires. On notera aussi la fin de la transformation de l'uranium-239 (généré par la capture de neutrons dans l'uranium-238) en neptunium-239 qui aboutira en plutonium-239.
Clefs-CEA