Carte de l'iode-131 en mai 1986
La carte des dépôts d'iode-131 est similaire à celle du césium-137, les quantités restantes d'iode et de césium ne dépendant que du temps écoulé. Au début mai 1986, les activités surfaciques sont 5 à 10 fois plus élevées que celles du césium-137 mais elles sont divisées par 2 en 8 jours et par 1000 en 80 jours. L'activité de l'iode-131 avait quasiment disparu à la fin juin. L'ouest est peu touché, les départements les plus contaminés se situant à l'est d'une ligne Gard-Moselle.
IRSN