Confrontation aux données de 1986
Les données du modèle 2003, fondé sur les précipitations plus un terme constant, sont incompatibles avec des mesures effectuées au moment de l'accident sur l'eau de pluie tombée entre le 1er et le 5 ou 6 mai, par le SCPRI ou le CEA. Par exemple, sur les sites nucléaires de l'est on mesurait alors dans l'eau de pluie 780 Bq.m-2 à Chooz, contre 4000-10.000 pour le modèle ; 190 Bq/m2 à Fessenheim contre 4000-10.000 pour le modèle ; 2000 Bq/m2 à Bugey, 1500 à Tricastin et 6100 à Cruas contre 10.000 à 20.000 pour le modèle. Les valeurs plus faibles obtenues dans le centre et dans l'ouest sont en revanche en assez bonne concordance. (Source A.Aurengo)
IRSN