Le piège des résonances
La courbe des pourcentages de capture des neutrons lors de collisions avec des noyaux d'uranium-238, montre la présence d'une véritable forêt de résonances en dessous de 10 keV d'énergie. A ces énergies résonantes, non seulement le noyau semble grossir mais la probabilité de capture devient grande. Ces résonances sont nombreuses, mais très étroites ce que la figure ne rend pas. Entre les résonances, le noyau d'uranium devient quasi invisible pour les neutrons et la probabilité de capture tombe pratiquement à 0. (Source JANIS).
IN2P3