Le bore : un piège à neutrons
Un moyen de protection contre les neutrons autour des réacteurs consiste à rajouter du bore dans l'eau entrant dans la composition du béton des enceintes. La courbe montre que la probabilité de capture d'un neutron par un noyau de bore-10 (un isotope naturel du bore) dépasse plus de 10 000 fois celle par un noyau d'hydrogène, quelle que soit l'énergie du neutron. Mais si les rapports varient peu, les probabilités elles-mêmes augmentent fortement quand le neutron se ralentit, tant et si bien qu'un noyau de bore-10 paraît énorme à un neutron lent. Il y a partage des rôles : les protons de l'hydrogène de l'eau ralentissent les neutrons par une suite de collisions jusqu'à ce qu'ils soient capturés par le bore. Pour les rendre visibles sur le schéma, les protons de recul ont été grossis par rapport au noyau de bore. (Source Janis).
IN2P3