La courbe de Bragg
La propriété pour des particules comme les protons de perdre le maximum d'énergie avant de s'arrêter a été mise en évidence par le physicien anglais William Bragg. L'énergie déposée par ionisation dans un tissu en fin de parcours est près de 3 fois plus importante qu'au début. La courbe passe par un pic. Le parcours - quasi rectiligne - varie peu d'un proton à l'autre. Il est environ de 25 cm pour une énergie de 250 MeV. En modulant (variant) l'énergie des protons, on diminue la hauteur du pic de Bragg mais on augmente l'épaisseur de la tranche ou l'irradiation est plus forte.
IN2P3