De l’ère de l’iode au technétium
Ce déchet simplifié réunit six radioéléments présents dans le combustible usé d’un réacteur. Les « camemberts » représentent la contribution à l’activité du déchet fictif des six éléments au départ et à 5, 50, 500 et 5 000 ans. Chacun de ces instants est caractérisé par la prédominance d ‘un élément. Initialement, c’est l’iode-131 qui prédomine. A 5 ans l’iode-131 ayant disparu, le césium-134 prédomine et ainsi de suite jusqu’à l’ère du technétium au bout de 5000 ans. Entre-temps, l’activité décroît énormément. Il faudrait attendre des millions d’années pour voir l’uranium dominer, bien qu’il représente 95 % de la masse totale.
IN2P3